Meilleur taux

LMNP ou LMP : quel statut choisir pour louer en meublé ?

La location meublée est un investissement immobilier rentable par le fait qu’il est plus facile de trouver des locataires. Les investisseurs ont le choix entre le statut LMNP et le statut LMP. Pour bien choisir, il faut comprendre comment ces deux dispositifs fonctionnent. Focus les différents statuts d’une location meublée.

Achat, Maison, Achat de maison

Le statut de Loueur en Meublé Professionnel

Pour devenir un LMP, il y a deux conditions à respecter :

  • La totalité des recettes locatives déclarées doit être supérieure à 23 000 euros par an.
  • Le montant total de ces recettes doit représenter plus de 50 % du foyer fiscal.

Auparavant, l’inscription au RCS était obligatoire pour devenir un LMP, mais le Conseil constitutionnel a censuré cette condition le 8 février 2018. Si l’une de ses conditions n’est pas respectée, le statut devra être logiquement en LMNP.

Sur le plan fiscal, le statut de LMP est avantageux. D’ailleurs, il est souvent présenté comme plus avantageux que le LMNP parce que les bailleurs bénéficieront d’une exonération partielle ou totale d’impôt sur les plus-values (activité depuis 5 ans). Aussi, la location meublée professionnelle n’est pas soumise à la TVA. Mais le plus grand avantage du statut LMP est la possibilité d’imputer sur le revenu global un éventuel déficit.

Le statut de Loueur en Meublé Non Professionnel

Les conditions pour devenir un LMNP sont à l’inverse du précédent statut :

  • La totalité des recettes locatives annuelles ne doit pas excéder les 23 000 euros.
  • Le montant total de ces recettes ne dépasse pas la moitié du foyer fiscal.

Le site net-lmnp.com montre comment déclarer les revenus. Le régime d’imposition est au titre de bénéfices industriels et commerciaux (BIC). Mais il y a deux choix possibles : le régime micro-BIC et le régime réel. Les avantages vont dépendre de ce choix.

Avec le régime micro-BIC, seulement la moitié des recettes locatives seront imposées. Le régime réel permet aux bailleurs de déduire les charges et les amortissements sur les revenus. Cela peut concerner les intérêts d’un crédit emprunté, les frais d’assurances, les frais notaires ou encore les travaux de réparation.

En somme, le statut de LMP convient aux particuliers qui ont plusieurs biens à louer. Il s’agira donc d’une activité principale. En revanche, le statut de LMNP est souvent pour les personnes qui possèdent un ou deux biens meublés à louer.

Échangez sur cette chronique.

Les publications similaires de "Les infos finances"

  1. 14 Sept. 2020Investissement LMNP : comment réussir une revente ?445 v.
  2. 8 Sept. 2020Comment déclarer les revenus d’un LMNP ?559 v.
  3. 7 Sept. 2020Statut LMNP : Quel régime fiscal choisir ?406 v.
  4. 10 Nov. 2019Les risques financiers et fiscaux liés à la loi Girardin industriel773 v.
  5. 16 Août 2019Trouver le meilleur investisseur pour son projet1068 v.
  6. 2 Déc. 2018Dans quel secteur d’activité investir en outremer ?1205 v.